Nicolas Djerbi, directeur de site au sein du groupe COFIDUR à Boulazac Isle Manoire, nous parle du développement du secteur de l’électronique dans le Périgord et de son quotidien.

Rencontre avec Nicolas Djerbi, Directeur de site – COFIDUR EMS

À quel point votre activité est-elle développée dans le Périgord ?

Nicolas : Le groupe COFIDUR  est très développé dans la région depuis plus de 50 ans. Nous faisons partie d’un groupe de 3 sites, présents en France. Nous travaillons dans le secteur de l’industrie électronique et des technologies de pointe.

Nous avons beaucoup de clients en Nouvelle-Aquitaine, notamment dans le domaine de l’aéronautique, mais également et plus généralement dans la France entière avec, par exemple, le secteur ferroviaire. Le groupe COFIDUR se positionne comme un acteur majeur de la sous-traitance électronique.

Que pensez-vous des évolutions technologiques de la région et du réseau du secteur ?

Nicolas : Le point fort de la région c’est qu’ici, on se connaît tous ! J’ai très souvent l’occasion d’échanger avec des chefs d’entreprise (dans le secteur de la maintenance par exemple) via le Club des grandes entreprises de la CCI. Justement, la CCI et le MEDEF sont également très actifs et dynamiques. Initiative Périgord permet également aux créateurs et repreneurs d’entreprises de développer leurs projets.

Au niveau des évolutions, de gros changements sont en perspective avec, par exemple, l’autoroute A89 et l’arrivée de la fibre optique ainsi que le désenclavement qu’elle sous-entend. Le secteur ferroviaire, quant à lui, reste à développer.

Comment décririez-vous la vie en Dordogne ?

Nicolas : Mes journées sont bien remplies ! Niveau organisation professionnelle, j’ai la chance de profiter d’une bonne articulation d’équipe. Nous sommes plusieurs et nous pouvons ainsi établir et adapter nos plannings en fonction de nos besoins.

Parmi mes collaborateurs, nous sommes nombreux à vivre dans la région. J’ai d’ailleurs remarqué qu’il était plus facile de s’organiser avec des collaborateurs qui vivent sur place. Les personnes qui viennent des grandes villes peuvent avoir plus de mal à s’adapter à la vie en milieu rural. Évidemment, nous avons aussi de bons exemples d’intégration avec des citadins qui sont venus vivre ici pour se rapprocher de leur travail et qui sont aujourd’hui très satisfait de leur nouvel environnement.

Le cadre de vie est agréable et nous le mettons en avant lorsque nous nous trouvons en phase de recrutement ! C’est agréable de rentrer le soir et de retrouver un environnement calme. En plus, la vie n’est pas très chère ici, à l’image des loyers assez bas. En bref, la région a beaucoup d’atouts.